9 chevaux fiscaux correspondent à combien de chevaux ?

En général lorsque vous regardez les documents d’immatriculation d’une voiture, vous verrez qu’il y a deux types de puissance indiqués. L’une représente la puissance réelle de la voiture et l’autre est le puissance fiscale ou la valeur administrative. Cet article vous permettra d’en savoir plus sur ces deux puissances et la correspondance entre les deux.

La différence entre la puissance en chevaux et la puissance fiscale

Le cheval-vapeur est une unité de mesure de la puissance du moteur d’un véhicule. Cette puissance est en fonction du type de véhicule et du moteur. Elle est également appelée « puissance réelle » ou « puissance du moteur« . C’est elle qui permet au véhicule de fonctionner. Elle s’exprime en kilowatts.

A voir aussi : Top 10 : les voitures neuves à acheter pour moins de 25 000 euros

En revanche, la puissance fiscale est la valeur administrative du véhicule. Cette unité de mesure est utilisée pour déterminer les taxes à payer lors de l’immatriculation du véhicule. Le coût de l’immatriculation d’un véhicule dépend de sa puissance fiscale : plus la puissance fiscale est élevée, plus l’immatriculation est coûteuse.

Comment se calcule la puissance fiscale d’un véhicule ?

La formule de calcul de la puissance fiscale d’un véhicule est très simple. Dans ce calcul, il faut tenir compte du type de véhicule et de l’année d’immatriculation. Il existe sur Internet plusieurs convertisseurs qui vous permettront de déterminer la valeur administrative d’un véhicule. Cependant, si vous souhaitez faire vos propres calculs, voici les formules que vous pouvez utiliser pour chaque type de véhicule.

A lire également : Comment acheter une voiture d'occasion dans un garage ?

Pour un véhicule à combustion interne

Si le véhicule est immatriculé avant novembre 2019, la formule de calcul est :

Puissance fiscale = (niveau d’émission de CO2/45) + (puissance du moteur en kW/40) 1,6.

Pour un véhicule immatriculé à partir de 2020, la formule est :

Puissance fiscale = (1,34 + (1,8 x [Puissance en kW/100]2) + (3,87 x [Puissance en kW/100])).

Cette deuxième formule ne tient plus compte du niveau des émissions de CO2. Toutes les informations dont vous avez besoin pour calculer la valeur fiscale de votre voiture sont disponibles dans sa carte grise.

Pour une voiture électrique

Les voitures électriques ont leur propre formule pour calculer la valeur fiscale. Cette formule est :

Puissance fiscale = (0,18 x Puissance en kW²) /1000 + ((38,7 *puissance en kW) /1000+ 1,34)

Comme pour une voiture à moteur thermique, la valeur obtenue doit être arrondie en entier.

Comment convertir la puissance fiscale en puissance réelle ?

Jusqu’à récemment, les kiloWatts n’étaient pas utilisés comme mesure de la puissance réelle d’un véhicule. Auparavant, cette puissance était exprimée en « chevaux-vapeur DIN ». Ainsi, 1 cheval-vapeur DIN vaut 0,736 kW.

Il existe sur Internet de nombreux sites qui permettent de convertir la puissance kW en ch (chevaux-vapeur) et vice versa.

Par exemple, si une voiture possède une puissance fiscale de 9 chevaux-vapeur. Cela équivaut à 10 DIN. Vous obtenez une puissance réelle de 7 kW. Une voiture dont la puissance fiscale est de 9 CV a une puissance moteur de 10 DIN.

Combien coûte un cheval fiscal ?

Le coût d’un cheval fiscal dépend de la région dans laquelle le véhicule est immatriculé. Ces prix sont fixés par les autorités compétentes de chaque région. Certaines régions offrent même des réductions pour les voitures respectueuses de l’environnement. L’objectif est d’encourager les gens à choisir des modes de transport écologique pour préserver l’environnement.

En général, le tarif d’une vignette varie de 27 à 51,20 euros. Pour calculer le coût d’un permis de conduire, vous devez multiplier la capacité du véhicule par le prix unitaire. Toutefois, dans certains cas, l’âge et le poids du véhicule sont également pris en compte dans le calcul du coût du certificat d’immatriculation.

Relation entre la puissance du véhicule et l’assurance automobile

La puissance d’un véhicule est directement liée à sa valeur administrative. Une voiture dont la puissance fiscale est élevée, dispose d’un moteur puissant. Ces voitures présentent un risque d’accident supérieur à la moyenne. Si une voiture puissante est endommagée, sa réparation est également plus coûteuse. C’est pourquoi les compagnies d’assurance tiennent compte de la puissance fiscale de la voiture dans la détermination de la prime d’assurance.

vous pourriez aussi aimer