Poids d’une Moto GP

Le poids est l’une des caractéristiques les plus importantes d’une moto. Plus cette dernière est légère, plus elle ira beaucoup vite. Par contre, plus elle est lourde, plus elle nécessitera assez de puissance. Aussi, cela peut rendre difficile le maniement de la moto. La détermination du poids d’une moto GP peut dépendre de plusieurs éléments. Lesquels ? Voici quelques solutions dans la suite !

Le poids d’une Moto Grand Prix (GP)

Dans les sports motorisés, le poids d’une Moto GP est toujours très redouté par les pilotes. C’est la raison pour laquelle une règlementation est de mise afin que tous les participants soient en règle. Le poids minimum de cet engin est de 157 kg conformément aux dispositions de la FIM. Il s’agit de l’acronyme de la Fédération Internationale de Motocyclisme.

A lire en complément : Comment fonctionne Arkevia ?

On peut vérifier ce poids, notamment après les essais ou la course. Plus il est léger, plus la moto ira vite. Le poids permet surtout de mieux optimiser son adhérence sur les circuits, particulièrement dans les virages. En outre, il rend plus facile la question du pilotage et permet de contrôler la puissance.

Pour les pilotes de cette moto, le poids joue un rôle prépondérant dans la performance. En effet, la moto doit aller plus vite et freiner au moment voulu. Le conducteur doit la mettre en virage et la remettre en ligne. Aussi, il doit être capable de changer de direction rapidement dans des combinaisons de courbes serrées.

A lire en complément : Qui est la femme de Neptune ?

La condition physique des pilotes est principalement mise à l’épreuve. Plus la moto est simple d’utilisation, plus il est commode pour le pilote de jouer à la limite. Tous les fabricants de la Moto GP dépassent légèrement le poids minimum.

Les chiffres exacts ne sont toutefois pas révélés, car il n’y a pas de poids total combiné. Tout dépend de celui des conducteurs et des équipements supplémentaires de la moto.

Les autres caractéristiques de la Moto GP

Il existe plusieurs autres éléments qui jouent beaucoup sur le poids et la capacité de la Moto GP.

La vitesse de la Moto GP

En ce qui concerne la vitesse de la Moto GP, il n’existe pas une règlementation maximale. C’est en raison de la variation selon la capacité et la performance de la moto. La vitesse maximale enregistrée dans une compétition avec cet engin est de 362,4 km/h. Il s’agit d’un record détenu par le pilote Johann Zarco en 2021.

Le prix moyen et la puissance d’une Moto GP

Le prix total d’une Moto GP avoisine les 4 millions d’euros pour son ensemble. Ce coût est dû aux différents équipements. Le moteur a une valeur qui se situe entre 200 000 et 250 000 euros. L’électronique embarquée sur ces prototypes nécessite un budget d’environ 100 000 euros.

La fibre de carbone, utilisée pour la coque, vaut 2 euros pour 100 g. Les jantes d’une Moto GP pour accueillir les pneus coûteraient au moins 15 000 euros, dont 4 000 euros l’unité. Hormis ces éléments, il faut parler du kit de frein avant qui est composé de trois paires d’étriers.

À cela, s’ajoutent 10 disques en carbone et 28 plaquettes. L’ensemble revient à approximativement 70 000 euros. Il s’agit des chiffres qui correspondent à des montants dits standards. En plus de ces derniers, une chute peut vous coûter 15 000 euros pour un simple glissage. Vous pouvez donc dépenser jusqu’à un demi-million pour une chute plus importante.

Concernant la puissance d’une Moto GP, cela dépend du moteur. Le Championnat du monde Moto GP se dispute avec des moteurs prototypes de 1000 cm³ avec 240 chevaux.

Pourquoi les conducteurs sont-ils souvent si proches du sol dans les virages ?

Les pilotes de cette moto prennent des virages vraiment serrés, en étant presque couchés au sol. Parfois leurs genoux touchent la terre. Bien que cela ait l’air un peu dangereux, il faut dire qu’il s’agit d’une position tout à fait normale. Dans les virages, il faut convenablement repartir le poids sur un certain côté en fonction de la courbe.

Il est important de bien gérer son centre de gravité et d’orienter l’engin en concentrant le corps sur un côté. Cela a tendance à être simple à dire, mais il faut réellement s’entraîner. D’autant plus que le corps entre en jeu, il va falloir être prudent pour ne pas tomber.

vous pourriez aussi aimer