50 ans, l’âge idéal pour la femme ?

Dans la cinquantaine, Monica Belluci, Inès de la Fressange, et Michelle Obama sont tant de femmes qu’admirent plusieurs personnes. Et dans nos sociétés, les femmes d’environs ou de plus de 50 ans sont de plus en plus inspirantes et rayonnantes. On se demande donc si c’est à cet âge que la femme vie les meilleurs moments de sa vie.

50 ans, l’âge de tous les changements chez la femme

À 50 ans, la femme connait plusieurs changements hormonaux, physiques et sociaux.

A découvrir également : Pourquoi louer son tire-lait ?

Les changements psychiques chez la femme de 50 ans

Psychologiquement, une femme d’une cinquantaine d’années subit certaines troubles qui disparaissent progressivement à la longue. On constate généralement une forte disposition aux stress, aux troubles émotifs, à la fatigue permanente, à l’anxiété, aux sautes d’humeur, à la dépression, etc.

Ces importants changements sur le plan émotionnel ne sont pas toujours directement liés à l’organisme. Certaines situations sociales en sont les causes. Les problèmes de santé, les difficultés à accepter les changements morphologiques, et le déménagement des enfants de la maison familiale sont autant de sources de stress émotionnelles. La peur de certaines maladies est également une cause des changements émotionnels désagréables.

A découvrir également : Comment clarifier un problème ?

La ménopause impose aux femmes de définir autrement la féminité. Il n’est plus question de le résumer surtout à la capacité de concevoir. Elles se redéfinissent et se sentent beaucoup plus libres. Les règles et toutes les exigences en soins corporels qui s’en suivent sont finies ! Les enfants sont grands et elles n’ont plus trop de charges. Ainsi, au début, cette période est difficile. Mais, la femme s’habitue puis mène une belle vie. Donc psychologiquement, ça va bien !

Les changements physiques chez la femme de 50 ans

Chez la majorité des femmes, la ménopause a lieu vers la cinquantaine. C’est le moment pour elle de dire adieu aux règles, aux variations intermittentes d’œstrogène et de progestérone. Ce changement induit plusieurs conséquences telles que : des sécheresses vaginales, des orgasmes de moins en moins satisfaisants, une sexualité décevante, etc.  Bien que ces effets ne soient pas vraiment encourageants, ce n’est toutefois pas la fin du monde. Des solutions existent pour remédier à ces divers maux. Par exemple, pour la sécheresse vaginale, on peut utiliser des lubrifiants.

En dehors du côté sensuel, la femme âgée de cinquante ou plus, commence par noter des variations de températures corporelles de plus en plus désagréables. Cette situation peut durer plusieurs années ou juste quelques mois. Aussi, les changements hormonaux ont un impact sur l’aspect de la peau. Le plus souvent, il s’agit de déshydratations et d’amincissement. Cela laisse progressivement place à l’apparition des rides. Les cheveux quant à eux deviennent plus fragiles. Le tout rend moins attirants, mais il existe des solutions pour corriger chaque « imperfection ».

De belles femmes à 50 ans

En dépit de tous ces changements qu’on peut dire drastiques dans une certaine mesure, les femmes âgées d’environ 50 ans sont souvent très attirantes. Plusieurs se sont penchées sur la question à l’instar de l’observatoire Balsamik des Quinquas en collaboration avec Ipos. Les résultats de cette étude sont très divergents de ce que pense la masse. Si pour certains, il faut s’apitoyer sur le sort des femmes quinquas, elles-mêmes par contre se sentent très épanouies. D’après l’étude, 76 % des femmes âgées de 45 ans à 60 ans questionnées estiment être « épanouis ». Encore mieux, 83 % d’entre elles disent vivre une belle vie.

Outre cet aspect, ce groupe de femmes ne regrette pas leurs jeunesses comme on aurait bien pu le penser. Exactement 68 % des personnes interrogées affirment qu’elles préfèrent leurs vies à cette tranche d’âge qu’à 20 ans. Elles sont heureuses, entourées d’une magnifique famille et de véritables amies.

Les résultats de l’étude montrent que pour en arriver là, trois paramètres ont été importants. Il s’agit de l’acceptation de soi, de l’estime de soi et de la confiance en soi. Au fait, 72 % des femmes quinquagénaires acceptent leurs situations et 48 % du lot disent être belles. Pour en arriver là, plus de la moitié des femmes avoue vivre « la vie comme elle vient, sans se poser de questions ». Ces chiffres sont assez supérieurs et plus positifs que les résultats chez les femmes ayant entre 25 ans et 44 ans.

vous pourriez aussi aimer